Onywahteretsih. Les racines de l’imaginaire autochtone sont anciennes. Possédant une sensibilité propre aux trois Amériques, l’art autochtone, c’est-à-dire des Premières Nations, de la Nation Métis et des Inuits, exprime l’Oterah’. Ce mot en langue Wendat exprime une vision inclusive des rapports entre humains, des territoires parcourus, mais aussi des attitudes éthique et esthétique envers la nature, les éléments et l’esprit des objets. Il faut y voir une intelligibilité qui s’ouvre au sacré, à l’héritage ancestral, aux festivités, à l’artisanat et à l’art comme savoirs initiés, savoir-faire de génie et savoir-vivre ensemble. C’est ce qui se dégage de l’activisme de ces nouveaux Chasseurs/Chamanes/Guerriers de l’art actuel. Leurs métamorphoses sont picturales, sculpturales, performantes, d’oralités poétiques et littéraires, de rythmes et de sons et en arts numériques.  

Art Autochtone

© Musée des maîtres et artisans du Québec,  2018 -